Nous sommes partis de Puyo, car en fait, à par le Paseo de los monos, et le parc aux orchidées qui valent le détour, il n’y a rien à faire ici. Les tours dans la jungle ne valent pas trop la peine. À part si vous désirez partir une à deux semaines. Dans ce cas, le tour s’enfonce plus dans l’amazonie.

Nous voilà donc arrivé à Montañita ! La plage, le parapente, la fête, le bruit, le surf !! C’est d’ailleurs à cette période que se déroule un master mondial sénior de surf.

 

L’eau est à plus de 25 degrés, les vagues peuvent être assez grosses (c’est pas un des meilleurs spot de surf d’équateur pour rien !)

Nous nous installons dans un hostal en plein coeur de Montañita. Pas un très bon choix pour dormir le weekend, mais bon c’est les vacances. L’activité touristique se déroule sur deux trois rues à deux pas de la plage. Des vendeurs de bijoux, de ceviches, de jus, de cocktails innondent les rues. La consommation est très facile ici. Et pour 2,5 dollars le cocktail, il est facile de faire la fête !

J’ai quand même réussi à être malade le jour du début de la compétition de surf, ainsi que le soir même, le samedi…

Pour ceux que ça intéresse, voici les détails du site de vol que j’ai pu tester ici.

San Pedro

Le spot s’appelle San Pedro et se trouve à 20 min du centre de Montañita. Vous prenez le bus sur la route principale qui va vers le sud et demandez au chauffeur de vous posez au parapente (il connait). Il vous dépose donc, vous montez une centaine de mètres sur une piste en terre et vous voilà à la “rampa”.

Un peu comme à Lima, un des parapentistes vous guide vers la personne qui s’occupe des nouveaux venus. Après avoir montré votre licence, il vous en coûtera 5 dollars pour la journée. Le décollage est entretenu (gazon arrosé tous les soirs), des toilettes et un tuyau d’arrosage pour rincer la voile une fois que vous avez fait plouf dans l’océan (voir vidéo !). Les bi-placeurs sont sympas, je n’ai même pas payé le deuxième jour, et on m’a invité à un barbecue pour le départ d’un parapentistes.

Vous vous en doutez c’est du dynamique, hyper doux (volé deux jours en avril). Pour les conseils de vols vous verrez sur place, il y a toujours du monde à partir de 10 h du mat.
Si vous arrivez un peu tard et que personne n’est sur les lieux et que le vent est sud, ils sont sûrement tous à Playa Bruja, un autre spot mieux orienté et sur la route de Montañita.

Atterrissage au déco très soft, et sur la plage tout le long, pour aller se trempé après un vols c’est génial. Il n’y a personne sur le sable. Ça change de Montañita.

J’oubliai, ici vous pouvez voler en compagnie de vautours, de mouettes et de pélicans !!