Feria de Mataderos, Buenos Aires

Feria de Mataderos, Buenos Aires

Ce dimanche, nous sommes tous les quatres partis à la Feria de Mataderos, complétement à l’ouest de Buenos Aires. Un peu moins d’un heure de bus pour y arriver.

J’ai vu par hasard sur internet que tous les dimanches et les jours fériés, se déroule cette féria. C’est une sorte de foire assez portée sur l’artisanat argentin et des alentours. On peut trouver toutes sortes de choses, des puces, des stands de produits et d’artisanat local, un concert… On trouve également un petit marché au produits alimentaires (dulce de leche, huiles essentielles…).

 

 

Il y a bien sûr plusieurs concerts de musiques traditionnelles avec le public qui danse.

Les attractions les plus remplies sont les parillas. Gros barbecues où l’on peut manger des sandwichs de boeuf (lomito) et de porc (choripan), aucune verdure. Juste de la viande grillée et du pain !

Il existe une tradition assez particulière, “La sortija”. Ceci est pratiqué par les Gauchos (Cow boys de l’argentine), à cheval. Il faut donc, après un départ en tournant le dos à l’objectif, galoper à vive allure et utiliser un objet en forme de stylo que l’on tient dans la bouche pendant le début de la course, et essayer d’attraper, un petit anneau de la taille de celui d’un porte clefs, sur une barre transversale à environ 3 mètres de haut.
Pas facile étant donné le nombre des réussites !!

 

 

 

 

 

Et pour finir une petite vidéo pour se rendre compte de la vitesse…

 

 

!function(d,s,id){var js,fjs=d.getElementsByTagName(s)[0];if(!d.getElementById(id)){js=d.createElement(s);js.id=id;js.src=”//platform.twitter.com/widgets.js”;fjs.parentNode.insertBefore(js,fjs);}}(document,”script”,”twitter-wjs”);

 

Premier post en avance !!

Premier post en avance !!

Bonjour et bienvenue sur le blog qui va vous permettre de nous suivre jusqu’à Buenos Aires pour l’ouverture du bar Français le plus cool de toute l’Amérique du sud !
Pour ceux qui ne sont pas au courant, nous partons rejoindre Louis (à gauche sur la photo) à Buenos Aires.

Benjamin (à droite) part le 13 octobre, Chloé et moi (au centre) partons le 7 novembre. Le but étant de trouver un bar – cantine (fond de commerce) assez vite pour pouvoir faire les améliorations nécessaires pour le transformer en bar – cantine franco-argentine ! Plus de détails quand nous en saurons plus nous même !

L’idée principale reste quand même de faire un bar tranquille qui ouvre bien sûr le soir pour des soirées mémorables, mais également à midi pour préparer des repas simples mais typiquement français, comme du pot au feu, de la bonne daube, de la bonne blanquette et autre coq au vin. Il est également prévu d’installer une ou deux crêpières pour des crêpes salées et sucrées. Je pense que le gaufrier va également trouver sa place ainsi que deux ou trois appareils à raclettes et fondue (qu’il faudra certainement ramener de France…) On va d’abord se poser et on verra plus tard pour tout ça !! Priorité au crêpes !

Nous voulons aussi faire des animations pendant la journée ou même le soir, comme des concerts, des projections de films français… Il est également prévu d’installer une bibliothèque libre service (un livre emprunté pour un livre déposé). Des jeux, cartes, échecs, dames, bref des trucs faciles à se procurer d’occasion avec les gens que nous connaissons sur place.

Vous vous doutez que tant que nous ne sommes pas là bas ce blog va subir un peu de remplissage pour qu’il n’est pas l’air tout triste !

Ce qu’il nous faut gérer dans un premier temps c’est la recherche d’appartement. Nous allons prendre un appartement meublé temporaire. Un appartement temporaire est plus cher en Argentine car les logements normaux ont un bail de 2 ans et on perd la caution si on part avant la fin.
Ensuite on doit s’occuper des papiers. Pas besoin de visa car les français ont le droit de rester 3 mois sur le territoire Argentin en tant que touristes. Il nous faut donc réunir certains papiers en France pour obtenir le  DNI “documento nacional de identidad” qui nous permettra d’avoir un téléphone, un compte en banque, d’accéder à la propriété, bref, être légal dans le pays. Pour cela il faudra nous inscrire à la fac là bas pour avoir une présence justifiée dans le pays.

Nous allons donc mixer toutes les démarches administratives avec la tournée des bars et restaurants populaires pour mieux se faire une idée de la vie nocturne et culinaire ! Et surtout se rendre compte des prix proposés dans le milieu de la restauration, et des attentes des clients.

N’hésitez pas à nous soumettre vos idées et conseils par le biais de ce blog. Pour tous ceux qui veulent profiter de l’opportunité d’avoir un pied à terre en Argentine à leur arrivée, vous êtes les bienvenus ! Une aide sera toujours bien accueillie !
Maintenant histoire de faire un joli premier post voici quelques photos de Buenos Aires lors de notre séjour là bas avec Ben en septembre 2008.
N’oubliez pas de vous inscrire par mail pour être au courant d’un nouveau post.
Ps : pour tous ceux qui ne comprennent pas le titre du blog, “un franchute”, n’est rien d’autre que l’appellation amicale des argentins pour les français (prononcé “frantchouté””trèsse frantchoutèsse”). Après faudra faire un effort en espagnol car on va pas tout expliquer non plus !