Piège à moustiques naturel

Piège à moustiques naturel

Cela fait longtemps que je n’ai pas actualisé le blog. Que ce soit en matière de canyoning, de voyages ou de parapente…

En attend le test de ma nouvelle voile, je vais vous faire découvrir (pour ceux qui ne connaissent pas déjà) une façon écolo et amusante, de lutter contre les moustiques. Cette méthode n’est pas une méthode “anti-moustiques” mais va ralentir la propagation de ces satanées bestioles.

Pour que la méthode soit vraiment efficace, il faudrait qu’un paquet de gens s’y mettent, mais bon… C’est quand même sympa quand on à un jardin.

 

L’idée, est la suivante : les moustiques femelles pondent leur oeufs sur de l’eau stagnante, et de préférence à l’ombre. Je ne connais pas les détails et je ne vais pas recopier wikipédia, mais en gros tout le monde sait que ce sont des vraies saletés. Les femelles pondent dans l’eau et au bout de quelques jours, les larves éclosent. Les oeufs peuvent même survivre sans eau pendant plusieurs mois…

Nous allons donc installer un bac rempli d’eau au fond du jardin ! Et à l’ombre, pour bien attirer les moustiques femelles !

Ensuite, il ne nous reste plus qu’à trouver quelque chose qui pourrait éradiquer ces larves et de fait, les futurs moustiques…

On va tous simplement verser dans le bac une dizaines de “guppys”.  Des poissons que l’on peut trouver dans n’importe quelle animalerie. Et même en nature pour les pays tropicaux (comme ici à la Réunion).

Les guppys sont de petits poissons de 3-6 cm, très appréciés des aquariophiles, de part leurs couleurs, et leur facilité d’élevage (les femelles peuvent avoir des portées quasiment tous les mois).

Pour faire simple, vous balancez vos guppys dans le bac, et au bout de quelques semaines vous aurez déjà des alevins. Il va falloir les donner, car sinon le bac va se remplir rapidement !!

Vous l’avez bien compris, les guppys vont se nourrir des larves de moustiques dès la sortie de l’oeuf. On éradique le moustique à la source !

Voilà comment procéder :

– Trouvez un bac 30 L grand minimum et de préférence noir, et l’enterrer afin de limiter l’évaporation, et pour que ce soit plus joli dans le jardin. 65L sur la photo. Le bac peut être plus ou moins grand mais ne doit pas être profond. En effet plus la surface en contact avec l’air est grande par rapport à la quantité d’eau, et plus l’eau s’oxygénera facilement.

 

IMG_4003
IMG_4002

 

– Mettez le bac à l’ombre pour limiter les algues et la température de l’eau.

– Mettez un peu de terre au fond

– Remplisssez le d’eau

– Rajouter des plantes aquatiques (flottantes et/ou à racines). Les plantes comme le papyrus, la jacinthe d’eau, les nénuphars… filtrent l’eau et participe à la propreté du bac. De plus elles vont consommer le CO2 rejeté par les poissons et leurs apporter de l’oxygène.

 

IMG_4006

 

– Insérez les guppys. Vous en trouverez dans toute les animaleries (2,50 € le mâle et 3,50 € la femelle ici à la Réunion). Sinon sur leboncoin, les gens les donnent ou les vendent 50 centimes à 1 €.

 

IMG_3984

 

 

– Les guppys sont de bons nageurs et sont polygames, donc, même si les mâles sont plus jolis et moins cher, ne mettez pas plus de 1 mâle pour 3 femelles, sinon ils vont les épuiser…

– C’est tout ! Rajouter de l’eau et surveiller les poissons de temps en temps.

 

 

IMG_4694

 

Les guppys vont se nourrir tous seuls avec les larves de moustiques et la faune que cela va attirer. Attendez vous à être envahi, non pas par les moustiques mais par les poissons !!!

Les guppys sont très résistants et se multiplient extrêmement vite ! À la Réunion, pas de problème pour laisser le bac toute l’année, mais en métropole, ça dépendra de la location, renseignez-vous !